Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
28
juin

Ingérence, abus de pouvoirs, prise illégale d’intérêts ou amateurisme?

Posté par Hotel Victoire

Quand un institutionnel se présente à la réception au sujet d’une brochure dans laquelle ton établissement doit apparaître, pour laquelle tu as été à plusieurs reprises sollicité afin de boucler un rédactionnel voici plus de deux mois…

La brochure part à l’impression demain, mais on t’ informe qu’un service de l’institutionnel a fait retirer de ton rédactionnel deux phrases d’accroche, pourtant  vérifiables et réalistes.

Tu te demandes : « qu’est ce que ce service vient faire dans le contrôle d’une brochure commerciale ? » Le nombre de mots était respecté, donc ce n’est pas une histoire de coût.

Qu’est-ce qui peut motiver une telle prise de risque de la part d’une seule personne? ce n’est pas de l’abus de pouvoir, parce qu’elle n’en a aucun et parce qu’il suffit que je m’oppose à cette suppression pour qu’elle se retrouve en position très délicate vis-à-vis de sa hiérarchie.

C’est néanmoins un mix de tout le reste du titre de cet article :

Ingérence, puisqu’elle est totalement sortie de sa mission -pour laquelle elle est rémunérée par le contribuable- afin de prendre une position ne dépendant pas de ses prérogatives.

Prise illégale d’intérêts, puisque usant de sa position pour intervenir dans la liberté d’expression d’un concurrent direct de son conjoint.

Amateurisme pour la grosse prise de risque consistant à mettre l’institutionnel dans une position injustifiable si je décide de demander des explications de manière officielle.

Je ne vais pas en demander, puisque je les ai eues, et eu égard au magnifique travail fourni par la majorité des « abeilles » représentant (elles) dignement et de manière très professionnelle l’ institutionnel dont il est question.

Je souris donc, plie ce nouveau mouchoir et le met dans ma poche, par-dessus les nombreux généreusement fournis depuis quelques mois.

Quant à mon collègue (son conjoint), je l’invite à prendre contact avec moi, je l’aiderai avec grand plaisir à mettre en avant son établissement, appuyant sur les atouts et les plus-values de ce dernier, cela reste de loin la meilleure méthode, selon moi, pour séduire, loin devant celle qui consiste à essayer de nuire.

A trop regarder ce que font les autres, on risque d’oublier qui on est.

Partager